Maïla Merca Haël

"Le véritable changement s’opère intérieurement, remonte des profondeurs, s’exprime au dehors et transforme le monde. Car lorsqu’un rouage (une personne) se transforme, c’est le fonctionnement de l’ensemble du mécanisme qui en est affecté." M.M.H. (Extrait de "L'Unité du Réel, une éthique de la création artistique" – 2014)

Influences

Héritière du Post-impressionnisme de Paul Cézanne par la transposition stricte du paysage en couleurs juxtaposées qui deviennent alors sujet de l’œuvre, des Fauves, Henri Matisse, André Derain, qui utilisent la couleur pleine et pure et orientent la recherche picturale sur le rythme et l’harmonie musicale des couleurs, Blaue Reiter avec Kandinsky pour l’interpénétration du monde visible et matériel par des valeurs abstraites sous-jacentes, la forme musicale subtile par la forme et la couleur, l’abstraction des formes et des compositions, Maïla Merca Haël nous propose une œuvre synthèse qui poursuit sa propre évolution.
Après avoir exploré une palette puissante de contrastes où les couleurs pures communiquaient entre elles pour créer une harmonie sensible abstraite à partir de croquis de la nature (Rainbows, 2006-2009), recherché la rythmique pure dans l’abstraction de l’animal (Wild life et United Rythmes of Maïla, 2009-2011), Le White Carousel, projet sur 100 toiles en cours depuis fin 2011, se détache du monde matériel et explore la tâche et le trait avec une palette réduite à trois couleurs. Ce choix minimaliste permet à la jeune artiste peintre de recentrer la recherche sur l’écriture stricte de la couleur, plus que la couleur en elle-même.

Catégorie : Texte