Maïla Merca Haël

"Le véritable changement s’opère intérieurement, remonte des profondeurs, s’exprime au dehors et transforme le monde. Car lorsqu’un rouage (une personne) se transforme, c’est le fonctionnement de l’ensemble du mécanisme qui en est affecté." M.M.H. (Extrait de "L'Unité du Réel, une éthique de la création artistique" – 2014)

Vous avez dit Artiste ?

A l’heure de l’incertitude généralisée, redéfinir des points de repère s’avère essentiel. Le brouhaha du monde, cacophonie désaccordée, nous envoie des informations contradictoires qu’il est difficile de digérer. Là-dessus viennent se greffer des interrogations primordiales pour nous qui agissons dans le domaine de l’Art : qu’est-ce qu’un artiste ? Quelle est sa fonction ? Que vient-il faire dans le Monde ?

Des sons de cloches tonitruants nous ballottent de droite à gauche. Je vais donc prendre position, m’encrer au plus profond de moi afin que cesse ce mouvement de balancier incessant et que la route commence à se faire droite, au-delà des pratiques artistiques institutionnalisées et dans ma manière particulière d’aborder la création artistique.

Faisons fi un instant du monde humain et observons autour de nous le monde vivant. Quelque chose de l’ordre de l’indéfinissable nous saute aux yeux : la Vie, dans son infinie complexité, dans son mouvement de renouvellement continuel, dans son intelligence organisationnelle dépassant toutes les conceptions humaines. Quelle est cette énergie qui fait éclore des végétaux si complexes et si parfaitement agencés que c’en est miraculeux d’intelligence ? Quelle est cette puissance de transformation perpétuelle qui provoque tant d’émerveillement et suscite tant de beautés dans son giron ? Quelle est cette énergie qui conçoit de A à Z l’enfant grandissant dans le ventre de sa mère sans que celle-ci n’ai besoin d’y penser ? 

Cette intelligence créatrice, organisant toute forme de vie dans l’harmonie et la perfection, a donné naissance à chacun de nous, car il faut bien l’avouer, nos pères et nos mères n’y sont presque pour rien…! Nous la portons en nous, nous sommes elle, elle est nous ! Même si nous l’oublions souvent, même si nous n’en avons pas conscience, même si cela peut être effrayant, cela est car nous sommes vivants…Nous sommes nous aussi la Vie.

Ainsi, l’acte de créer serait-il en lien avec cette intelligence là ? La création artistique au sens propre serait-elle inhérente à la libre circulation de cette énergie vitale ? Car peut-on vraiment créer quelque chose de sensible, de vivant, faisant écho à la part de vie en l’autre, sans faire appel à elle ? L’intelligence mentale est certes précieuse mais est-ce par elle que nous pouvons entrer en création ? Une mère peut-elle créer un enfant par la seule force de son mental ? Peut-elle décider par la force de son cerveau de la couleur des yeux, de la longueur des jambes, des traits des caractères innés…etc ? Ce qui est mental est-il artistique ? Ce qui est mental élève-t-il l’homme au-delà des labyrinthes de la pensée et provoque-t-il le même éblouissement que la Vie elle-même ? Pour moi, il ne fait aucun doute, que la création se situe au-delà du mental, ailleurs, dans cette énergie renouvelable inhérente à chaque être vivant sur cette Terre. D’autres que moi ont déjà répondu à cette question par ailleurs : « l’Art c’est la Vie », n’est-ce pas ?

Ainsi, qui est l’artiste ? Il est celui qui laisse cette énergie de Vie se manifester à travers lui. Il est celui qui, finalement, ne cherche plus à s’exprimer à travers l’Art, mais qui laisse l’Art s’exprimer à travers lui.

Pourquoi ? Pour donner un souffle. Permettre un instant au monde humain asfixié par le mental, de respirer à travers la beauté, la force de Vie en L’Homme. Extraire l’Art du monde naturel pour le rendre accessible au genre humain et ainsi élever l’Homme dans son infinie beauté et perfection.

En cela, l’artiste est un pont entre la Terre et le Ciel, car il guérit les âmes en leur dévoilant leur beauté : beau le Monde, belle la Vie, beau l’Homme conscient qu’il est la Vie.

M.M.H.

Catégorie : Texte